Le procès de la bouloche

retirer bouloches pull

Et bien non, ce n’est toujours pas la tendance de la bouloche, dommage, on aurait pu être facilement la it girl du moment sans trop de frais. La bouloche… Seule elle sait comment transformer un vêtement chouchou en une serpillère décrépie juste bonne à être attrapée avec le bout d’un bâton pour vite être jetée aux ordures. Si vous les redoutez aussi, passons au plan d’attaque pour lutter contre cette colonisation malfaisante.

Pourquoi les bouloches s’invitent sur mon pull ?

Ce sont les fibres des vêtements qui veulent prendre leur indépendance mais qui, en tentant de fuir, se retrouvent enbourbées avec d’autres fibres rebelles. Avec les frottements, elles finissent par être de plus en plus nombreuses, créent des embouteillages et s’emmêlent, jusqu’à former des boules, les fameuses bouloches. Qu’on peut aussi nommer de peluches ou de moutons.

bouloches

Retirer les bouloches avec …

Nos mains : Les arracher à la main, c’est un peu la tendance spontanée si on les voit grosses et fières nous agresser les yeux. Qui n’a jamais eu envie d’en arracher discrètement sur la personne devant vous à la file d’attente ? Je suis peut-être la seule obsessionnelle… Enfin, dites-moi.

La pince à épiler : Quand elles sont petites, très accrochées et qu’on se sent d’humeur killeuse.

L’éponge grattoir, la pierre ponce, le papier de verre : On tend bien et on passe doucement.

Le rouleau adhésif ou le scotch : Chez moi, ça n’enlève que les poils …

Le rasoir : Yes, pas mal du tout de passer un rasoir mais attention, faut être adroit et tendre le tissu pour ne pas faire de trous. Ce serait contre productif, les trous c’est un autre genre de problème bien plus désespérant. Maman !!! Il existe aussi des petits rasoirs ronds qu’on appelle rase peluches. A tester, c’est pas mal pour les pas trop grosses.

Le peigne à poux : Si on a des petites bouloches et de la patience.

La congélation : On emballe le vêtement dans un sac de congélation qu’on place au congélateur une journée. Puis on lave. Ça resserre les fibres et limite leur formation. En les arrachant à la main, ça les casse plus facilement en tirant moins sur les fibres qui attendent derrière. C’est un peu de la prévention aussi, on y vient d’ailleurs …

La prévention : Pas efficace à 100% mais on peut un peu les limiter en arrêtant de bouger en lavant à l’eau froide en cycle court, en les essorant doucement pour ne pas casser de fibres, les éloigner des sources de chaleur au séchage, les laver à l’envers ou éviter l’acrylique.

Après toutes ces astuces, on peut enfiler à nouveau nos basiques, les essentiels à avoir dans notre garde robe sont tous là, qui retrouveront une deuxième jeunesse ! Pour les soucis de tâches, des couleurs, de repassage et autres conseils d’entretien pour nos vêtements chéris, google nous vient en aide. Je suis sûre que même Cristina Cordula ne connait pas tout ça !

D’autres conseils à ajouter ? N’hésitez pas, j’en suis friande. Surtout si c’est rapide, efficace, peu coûteux, miraculeux, instantané, magique…

4 pensées sur “Le procès de la bouloche

  • 28 avril 2016 à 21 h 13 min
    Permalink

    Attention aussi au surdosage de lessive pendant le lavage, j’ai testé!! Trop de lessive feutre la laine et augmente les bouloches, donc il vaut mieux trop peu de lessive plutôt que trop, et bon rasage, avec des rasoirs jetables de préférence car ils sont moins »puissants », et ainsi on élimine les risques de trous dans le vêtement.
    Bon week-end à peluche alors!

    Répondre
    • 29 avril 2016 à 12 h 42 min
      Permalink

      Ah ok je note, visiblement le less is more de toute part est recommandé 🙂

      Répondre
  • 29 avril 2016 à 6 h 44 min
    Permalink

    Et Moi , je suis furieuse , j’ai acheté un gilet cachemire, laine ( 89 E en solde tout de même ) je ne l’ai pas encore lavé , il bouloche grrrrrr au niveau des frottement des bras et du tronc
    J’imagine après lavage , il sera immettable pourtant il est super bien chaud et doux
    bon W-E

    Répondre
    • 29 avril 2016 à 12 h 44 min
      Permalink

      Tellement dommage, ça m’arrive aussi… A peine porté, il est déjà colonisé 🙁 Des chiffons et on perd un temps précieux à le rendre portable !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *