La Cryolipolyse, mon expérience 

cryolipolyse resultat

J’ai vécu une drôle d’expérience il y a peu. Elle a commencé il y a 3 mois quand Clémentine, la directrice du centre Esthemed à Paris, m’a proposé de tester la cryolipolyse. Comme souvent, par manque de temps pour enquêter dessus afin de me faire une idée, j’ai délaissé la suggestion. Finalement quelques semaines plus tard, j’y ai repensé en visionnant un reportage alléchant sur cette technique. Il fallait que je teste ça. La cryolipolyse ressemble bien à l’arme anti-gras du futur.

La cryolipolyse c’est … Une technique qui assure la destruction définitive des cellules graisseuses par la diffusion d’un froid intense dans les zones localisées. Le traitement se fait à l’aide d’une ventouse rectangulaire qui aspire la zone à traiter et y diffuse du froid à environ -10° pendant 1 heure. Les tissus de la peau ne craignent pas ce froid, ce qui n’est pas le cas de la graisse. Il faudra ensuite laisser 1 à 3 mois au corps pour « s’auto nettoyer » et faire disparaître naturellement ces cellules. Après le traitement on reprend le cours de notre journée. Ce traitement convient parfaitement à des personnes qui ont une alimentation équilibrée et pratiquent de l’exercice régulièrement mais qui ont cependant des zones où la graisse s’est stockée. Le résultat est visible à partir de 30 jours et définitif à 90 jours. Environ 30 % de la graine de la zone traitée disparaîtra. En conservant une bonne hygiène de vie, les amas graisseux ne reviendront pas.

Ce qui m’a séduit… C’est l’innocuité de cette technique non invasive. Pas de médicaments, d’immobilisation, de scalpel ou d’anesthésie. Juste du froid. Je n’ai pas d’excès de poids mais des zones graisseuses rebelles qui s’obstinent à coloniser mon ventre depuis toujours. Ces sournoises qui, malgré un poids idéal et un peu d’exercice, ne se délogent pas même après la trêve hivernale.

Je vous raconte tout de A a Z, installez-vous confortablement, il y a même du avant après au menu.

Le rendez-vous est pris et à partir de là, j’ai eu affaire à une équipe attentive et aux petits soins qui me conseille pour le jour du traitement de venir avec des vêtements confortables et me proposent de me faire parvenir une ordonnance pour de l’arnica en homéopathie si j’ai tendance à faire des bleus. Comme c’est le cas, je l’ai prise et c’est le Dr Hervé Dega, le dermatologue du centre qui me le prescrit à prendre les 3 jours avant et après le traitement.

esthemed cryolipolyse

Le jour J

Sur le trajet, je repense à tous les avis que j’ai lus sur le net, à cette vidéo explicative et à l’interview de Clémentine chez Morandini, je suis tellement excitée ! Mon bout de gras ne se doute pas de ce qui l’attend…  Je crains aussi les moments de l’expérience qui semblent désagréables d’après les avis, c’est à dire le moment de l’aspiration et celui du massage. J’arrive au 107 avenue Victor Hugo à Paris, c’est un bel espace cosy à l’arrière d’une jolie cour fleurie. Clémentine est déjà là, c’est une belle et grande rousse aux yeux de chat. Chaleureuse et sympathique, on échange un bon moment et elle me présente la machine Coolsculpting qui a été développée par des chercheurs américains de l’université d’Harvard. Elle est homologuée par la Food and Drug Administration et a déjà largement fait ses preuves en termes d’efficacité et de fiabilité.

coolsculpting graisse experience avis test

Puis Clémentine me laisse entre les mains du Dr Dega. C’est là que je montre mon ventre, il semble encore plus vilain sous cette lumière froide. Le docteur me questionne, pince le gras, mesure, crayonne… et me propose d’attaquer la graisse sous le nombril, qui est la plus présente. Après quelques photos, c’est parti pour deux traitements d’une heure, un de chaque côté. C’est Mélinda, l’experte Coolsculpting qui me prend en charge. J’enfile la tenue bleue informe ( question glamour on repassera ) pour m’installer sur le confortable fauteuil.

cryolipolyse prix parisavis cryolipolyse graisse maigrir ventre

Mélinda, très patiente et à l’écoute, m’explique tout au fur et à mesure. Elle commence par m’appliquer un tissu imbibé de gel pour protéger la peau. C’est froid. Puis elle règle la machine pour adapter la puissance d’aspiration selon ma tonicité et mon gras sous le nombril. Il paraît que j’ai la peau tonique, bon point pour mon égo. Et là, ça aspire fortement mais je ne trouve finalement pas la sensation désagréable, du moins bien moins que lorsque le docteur me pinçait le gras. Je vois toute ma graisse à travers la ventouse. C’est impressionnant vu comme ça…

cryolipolyse coolsculpting

C’est au tour du froid d’entrer en scène, ça picote 1 ou 2 minutes puis plus rien. Il ne reste plus qu’à patienter 1 heure. Melinda apporte à boire, à lire, elle est très présente. Je me détends, je crois même que j’ai piqué un petit somme. L’heure passe, Mélinda me retire la ventouse et là, vision d’horreur, mon morceau de gras a gardé un peu de la forme de la ventouse, il est assez dur et rouge. C’est immonde, on croirait une langue géante. A vous dégouter du gras ! Mélinda m’informe que pendant 3 minutes, elle va procéder à un massage tonique et très peu agréable de la zone pour repartir les cellules figées par le froid et favoriser l’élimination. Le deuxième traitement sur l’autre côté se passe de même. Avant de partir, l’adorable Mélinda me recommande de reprendre de l’arnica, me prescrit un gel arnica homéopathique, des antalgiques si besoin et un numéro de téléphone joignable jour et nuit que je ne devrais pas hésiter à utiliser pour quoi que ce soit. Elle me prévient que je peux avoir des gonflements sur les endroits traités et une sensation d’anesthésie sur ces zones qui peut durer deux semaines. Je me sens bien suivie, c’est essentiel, je trouve. Sur le chemin du retour, je me sens bien, rien n’a changé à part quelques fourmillements sur les zones traitées. Arrivée à la maison, je me masse avec le gel et la nuit passe tranquillement.

Le lendemain

Mélinda vient aux nouvelles et ça va bien, pas de bleus, pas de gonflement. J’ai la sensation d’une zone un peu anesthésiée et elle va effectivement durer une dizaine de jours mais n’est pas désagréable. Je ressens aussi des sortes de courbatures, comme si j’avais trop fait d’abdos. Rien d’autre à signaler pour le moment.

Les jours suivants

Le 4 et 5ème jour ont été plus difficiles. Comme une sensation d’aiguilles sous la peau… J’aurais peut-être pu prendre des antalgiques mais j’ai horreur des médicaments. J’attends que ça passe, c’est très désagréable, je me suis même demandée au 5ème jour si ça en valait la peine… Pourquoi je m’étais lancée dans cette affaire et s’il n’aurait pas mieux valu que je vive paisiblement la colocation avec mon bout de gras. Heureusement, la suite s’est déroulée sereinement.

3 mois sont passés

Je ne sais pas a quel moment la graisse a commencé à fondre mais ça s’est fait très doucement et progressivement. Je ne me scrute pas du tout chaque jour mais il y a un mois, j’ai surpris un changement en regardant distraitement vers cette zone, ça s’est confirmé devant la glace, j’étais tellement contente ! Oui, ça marche ! Aujourd’hui, je vois une nette différence. La zone qui était autrefois la plus dodue de mon ventre, soit sous le nombril, est aujourd’hui plus sèche. Mes hanches sont plus dessinées. On perd 30% du gras, paraît-il. Je dirais que c’est tout à fait ce que je constate. Au toucher, j’attrape moins de matière. Mon profil est plus plat. Le dr Dega l’a aussi constaté lors du rendez vous de suivi à 3 mois. Qu’en pensez-vous ? J’ai tenté de faire les photos les plus représentatives avec les mêmes conditions.

Si c’était à refaire ? J’y courrais de suite !

cryolipolyse coolsculpting avant apres avis

→ A retenir ! La cryolipolyse s’adresse aux personnes plutôt minces qui ont des  petites zones de graisses à retirer comme le ventre, le dos, les hanches, les bras, l’intérieur des cuisses, les plis sous-fessiers, la culotte de cheval. Il n’est pas adapté pour les personnes en véritable surcharge pondérale. Il est interdit pour les femmes enceintes ou allaitantes, les patients présentant des allergies au froid ou des antécédents de maladies auto-immunes ou sous immunothérapie, ou des antécédents vasculaires.

Je finirais par quelques recommandations. Tout le monde est différent et mon expérience diffèrera certainement un peu des autres, chaque personne réagit à sa manière. Certains supporteront mal le massage mais vivront parfaitement l’après, d’autres perdront plus ou moins de gras que moi…

Si vous comptez tester la cryolipolyse, adressez-vous à de vrais professionnels de confiance avec du matériel conforme et efficace. Evitez les instituts, ce n’est pas du tout le même niveau. Si vous optez pour Esthemed comme moi, précisez que vous venez de ma part pour bénéficier de 10% de réduction. Cela peut être utile car une séance sur une zone vaut tout de même 650€ mais les tarifs sont dégressifs en fonction du nombre de zones à traiter.

ESTHEMED Paris
107, ave Victor Hugo, 75016 Paris
Tél : 01 43 70 73 73
Le site Esthemed

J’espère que mon expérience vous servira, n’hésitez pas à poser toutes vos questions et à partager l’article 🙂

6 pensées sur “La Cryolipolyse, mon expérience 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *